Apprends l'italien

La prononciation de l'italien

La prononciation de l'italien

La prononciation de l'italien présente relativement peu de difficultés pour les francophones.

Le nombre de voyelles en italien est nettement inférieur à celui des voyelles françaises. Qui plus est, toutes les voyelles italiennes existent en français. En revanche, il existe en italien un certain nombre de consonnes inconnues en français. C'est surtout là-dessus qu'il faut travailler.

Il faut également savoir qu'en italien, contrairement à ce qu'il se passe en français, chaque mot porte un accent tonique ; le problème étant d'identifier la syllabe qui doit se prononcer avec plus d'intensité, étant donné que l'accent tonique n'est pas toujours indiqué au moyen d'un accent graphique.

Par exemple, "leggere" peut se prononcer /'lɛdʤere/ (lire) ou /led'ʤɛre/ (légères). Dans le premier cas, c'est l'antépénultième syllabe qui porte l'accent. Dans le second cas, c'est l'avant-dernière syllabe qui porte l'accent.

L'accent graphique n'est obligatoire en italien que lorsque la syllabe concernée par l'accent tonique est la dernière, comme dans "città" ou "caffè". Dans les autres cas, il est donc pratiquement impossible de déterminer, à partir de l'écriture, quelle est la syllabe qui porte l'accent tonique.

Rejoins notre page Facebook !

Ce guide présente chacun des sons de l'italien en fournissant des explications et des exemples. En savoir plus.


Ce n'est pas très clair ? Pose tes questions ici !